blog & actualités

20 mai 2021

Ophélie Aeschlimann, nouvelle cheffe d’équipe chez A+A Désinfection

Entrée en fonction il y a 6 ans au département administratif de notre entreprise et après avoir développé notre service de détection canine avec succès, Ophélie occupe de nouvelles responsabilités depuis le début de l’année, en qualité de cheffe d’équipe. Cinq questions posées à cette professionnelle éclectique.

A+A Désinfection. Pourquoi être passée d’une vocation, celle de maître-chien pour la détection des punaises de lit, à une activité de management ?
O.A. Ma pratique sur le terrain m’amène naturellement à contribuer à la résolution d’expertises complexes d’infestation de punaises de lit et à organiser la mise en œuvre des traitements. Après six années au sein de l’entreprise, dans différentes fonctions, je possède un capital d’expérience susceptible d’optimiser nos interventions. Depuis le début de l’année, je partage mon temps entre les détections canines sur site et la gestion d’équipe.

Dans votre profession, quel est le rôle de la cheffe d’équipe ?
C’est avant tout un coordinateur. Je travaille en prolongement de notre secrétariat, qui structure le planning général. Je participe à l’élaboration et à l’organisation des traitements lorsque cela est nécessaire. Chez A+A Désinfection, les fonctions sont bien identifiées. Sur la base des visites, c’est Yoann, notre référent technique qui évalue et élabore les plans d’action. Dans ce cadre, je reste par ailleurs responsable de la détection canine, qui est systématique dans la phase de dépistage. Cela inclut également la formation des binômes maître/chien.

En quoi la détection canine est-elle une valeur ajoutée ?
Elle est déterminante dans les expertises. Nos chiens ont une efficacité de 95 % dans la localisation des zones à traiter. Nous disposons actuellement de deux conducteurs pour quatre chiens, ce qui fait d’A+A Désinfection le leader romand en la matière.
À Genève, nous sommes les seuls à être titulaires actifs de la certification Bed Bugs Fondation, une organisation indépendante qui évalue chaque année les aptitudes et les performances des chiens, mais également de leurs maîtres. La semaine dernière, nous avons passé avec succès notre certification annuelle, notamment d’Alexandre, un conducteur de chien fraîchement formé chez nous.

Lorsque l’on est une femme, jeune de surcroît, comment fait-on pour diriger des équipes exclusivement masculines ?
Mes collègues, même plus âgés, me connaissent bien, du fait de nos interactions quotidiennes depuis plusieurs années. Mon nouveau poste est avant tout une fonction de responsabilité, que je suis en mesure d’assurer grâce à l’expérience acquise. Je suppose que le rapport hiérarchique femme/homme ne pose pas de problème lorsque les rôles sont parfaitement définis et que la compétence de la cheffe d’équipe n’est pas remise en question.

Quel est votre style de management, dans un métier de terrain plutôt technique ?
Je suis exigeante et je sais ce que je veux ; je privilégie un management moderne et suis à l’écoute des différents points de vue. L’expérience possède un grand rôle dans la résolution des cas d’infestation et nous intervenons souvent auprès de clients vivant mal la présence de parasites dans leur lieu de vie. Il nous faut donc être perspicaces, du diagnostic au traitement. Nous cultivons chez A+A Désinfection un fort esprit d’équipe, qui nous amène à tout nous dire et à désamorcer facilement les éventuelles frictions. C’est une chance de pouvoir compter sur des équipes motivées et expérimentées dans une relation de confiance où règne un authentique respect mutuel.

 

Laisser un commentaire