Un mulot à la maison : que faire ?

C’est un petit rongeur qui vit principalement à la lisière des bois, dans les champs ou dans les jardins. Mais avec l’automne, le mulot n’hésite pas à entrer dans nos maisons pour profiter d’un abri et d’un solide garde-manger. Parce qu’il prolifère très vite et qu’il peut causer de sérieux dégâts, il faut agir avant qu’une invasion massive ne se déclare. Pour vous en débarrasser au plus vite, faites appel à des dératiseurs. Nous vous donnons également des conseils pour déloger ce rongeur qui a élu domicile chez vous.

Appel Gratuit

Voulez-vous vous débarrassez des mulots ? Contactez-nous directement au 0800 10 10 15 pour joindre l'un de nos experts.

Zoom sur le mulot

Sous le terme mulot, on regroupe de nombreux rongeurs campagnards. Ainsi, on désigne souvent sous l’appellation « mulot » des animaux tels que le campagnol, le rat des moissons ou la musaraigne. Sous nos latitudes, c’est essentiellement le mulot sylvestre (Apodemus sylvaticus) qui peut devenir source de problèmes. On le confond souvent avec la souris, car, comme elle, il se nourrit de préférence de céréales et de fruits à coques. Il est également friand de larves, d’escargots, d’insectes… Le mulot est toutefois un peu plus gros que la souris et son pelage est plutôt beige que gris. Par ailleurs, cet animal creuse des galeries dans la terre pour abriter ses petits et sa nourriture. Le mulot est également un excellent grimpeur qui peut sauter. Il se réfugie ainsi très souvent dans les combles et les greniers. Mais il peut aussi élire domicile dans un garage, un abri de jardin, une cave, etc. Son taux de reproduction est assez élevé. En effet, pendant sa courte existence (18 à 24 mois), une femelle peut donner naissance à 70 petits.

Comment savoir si des mulots sont entrés dans votre domicile

Le mulot est un animal très vif qui se faufile partout. Il entre dans les maisons par de petits trous, des fissures, la toiture, les gouttières… Il est surtout actif la nuit, ce qui le rend difficilement visible. Les signes qui trahissent sa présence chez vous sont :

  • Des bruits de grattement dans les murs, les combles…
  • Des excréments
  • Des traces de galeries (monticules de terre) aux abords de votre maison ou de vos locaux professionnels
  • Des denrées alimentaires grignotées, des sachets déchirés à coup de dents, du matériel rongé, etc.

Les nuisances des mulots sont multiples. Quand il reste à l’extérieur, ils peuvent compromettre sérieusement les cultures, les réserves de grains, les potagers et autres plantations. A l’intérieur, ils peuvent mettre à mal la structure de votre maison. Les rongeurs peuvent en effet s’attaquer à l’isolation des combles, aux gaines électriques, aux tuyaux en caoutchouc, etc. Par ailleurs, comme le rat et la souris, le mulot peut transmettre des maladies à l’homme comme les hantavirus ou la salmonellose.

Solution préventive pour chasser les mulots

Pour éviter que des mulots ne rentrent dans votre maison, bouchez toutes les entrées, soit avec des grilles anti-rongeurs, soit avec des filets en maille d’acier. Nettoyez régulièrement les abords de votre domicile ainsi que les sous-sols, caves, greniers, garages… Rangez la nourriture dans des boîtes hermétiques et stockez les déchets dans des conteneurs. 

Vous pouvez également utiliser des répulsifs pour tenir éloignés les mulots et autres rongeurs nuisibles. Les appareils à ultrasons ont pour effet de les déstabiliser et de rendre hostile un environnement qu’ils fuient alors naturellement. Dans votre jardin, vous pouvez également poser des répulsifs à vibrations et installer un « faux » prédateur tel qu’une chouette hulotte, un leurre qui fait office d’épouvantail. Le purin de sureau et le tourteau de ricin peuvent aussi vous aider à éloigner les mulots de votre habitation. 

Enfin, au garage, la cave, au cellier, à la buanderie…, vaporisez un produit qui éloignera les mulots des gaines et autres fils.

Solution curative pour éradiquer les mulots

Pour vous débarrasser des mulots qui se sont installés dans votre maison, posez des pièges à souris. Les classiques tapettes à souris sont toujours aussi efficaces, à condition d’être posées au bon endroit. D’autres pièges peuvent se montrer efficaces : piège à glu, piège électrique, piège à percussion… Au jardin, vous pouvez également poser des pièges à pince, lesquels se placent dans les galeries. 

Les raticides représentent aussi une solution. Ces poisons tuent l’animal quelques jours après absorption. Choisissez un produit en fonction de sa destination. Par exemple, si vous avez des mulots dans les cloisons de votre habitation, retirez les prises électriques pour placer une pâte raticide. Dans les environnements secs, les granulés en sachets sont efficaces. Les blocs sont à réserver aux endroits humides. Dans tous les cas, manipulez ces produits toxiques avec précaution et placez-les de préférence dans un poste à appât, une boîte que vous pouvez fermer à clé pour préserver la sécurité de vos enfants et animaux de compagnie.

Si vous souhaitez obtenir davantage de conseils sur les solutions anti-mulots, contactez-nous. Et si vous recherchez des dératiseurs professionnels pour mettre un terme à l’invasion, nous vous proposerons un traitement adapté après avoir établi un devis personnalisé.

Appel Gratuit

Voulez-vous vous débarrassez des mulots ? Contactez-nous directement au 0800 10 10 15 pour joindre l'un de nos experts.